English
Partenaires
Hôtels
Devis

Le Top 5 des réadaptations d'hôtels durant le Covid

Les hôtels doivent se réinventer face à la crise du Coronavirus. Certains font preuve d'une imagination très agile !

21 Oct

Faire avec le COVID ? Oui et comment ?

 

Les établissements hôteliers doivent trouver de nouvelles manières de s’en sortir. Les hôtels sont parfois vides de voyageur mais ils restent des lieux exploitables pour d’autres services. Des lieux uniques et prestigieux. Des décors somptueux.

Trouver de nouvelles manières d’occuper leurs chambres et de limiter les pertes, c’est l’enjeux de l’ère post-COVID, avec
des lieux à plusieurs identités :



1 -  Le Concept et Pop Up Store


Le concept store L'Artyrie crée l’événement en mettant en avant une sélection de créateurs émergents dans une boutique éphémère en plein cœur de Paris, à l'hôtel Pullman Tour Eiffel (brasserie Frame) en décembre 2019.


Des chambres se transforment en galerie secrète où l'on peut découvrir notamment :

  • un showroom de la marque Ptit Con, 
  • un barbier 
  • ou encore un tatoueur !


Les pièces de l'hôtel sont repensées et réinvesties afin de créer de nouvelles expériences clients.

Comment leur est venue cette idée ?

Il faut savoir que 80% des articles de luxe sont achetés à l’occasion de voyages à l’étranger.

Amener des marques prestigieuses dans des hôtels à leur image devient un passage obligé pour qui veut faire parler de lui. En 2018 déjà, plusieurs marques avaient investi des endroits d’exception pour des concept stores textiles ou des pop-up culinaires. Ba&Sh au Royal Monceau, Tara Jarmon au Ritz, mais aussi Le Meurice qui a instauré “les M-Days” pour des événements comme la fête des mères.


La tendance n’a fait que se démocratiser depuis 2019 grâce à une demande croissante :

les hôtels créent des expériences dans leur établissement sans investissement réel, et les conditions deviennent plus avantageuses pour les marques.

L’éphémère devient une vraie valeur ajoutée.

Ces pop-ups séduisent une nouvelle clientèle, et surtout ils partent à la conquête de nouveaux marchés.

 


2 - Co-working place

 

Pour pallier à la crise du COVID, les hôtels proposent une offre de location pour du Co-working. 

Plus visible à l’international avec entre autres le Raffles Singapore qui ouvre ses luxueuses suites aux clients de 7 à 19 heures dans le cadre de sa nouvelle offre « Work from Home », afin qu’ils puissent travailler dans d’élégants espaces avec service de majordome. L’occasion de bénéficier de -15 % sur les achats effectués dans les restaurants, bars, boutiques et spa de l’hôtel. 

A Bangkok, 10 hôtels dont le Pullman Bangkok King Power, le Grand Mercure Asoke Residence, le Vie Hotel Bangkok - MGallery, l'ibis Styles Bangkok Sukhumvit 50 et le Novotel Bangkok on Siam Square se lancent également dans cette aventure, facilitant la vie des résidents locaux, en proposant un forfait de chambres à la journée pour le co-working de 8 heures à 20 heures. 

La tendance est internationale, l’Allemagne propose leurs chambres en guise de bureaux où télétravailler au calme. 

La France s’y met un peu plus tardivement avec le Groupe Barrière et « ses escapades télétravail » lancées à Deauville, cette offre se compose d’une chambre, d’une pièce pour travailler, de deux petits déjeuners et pauses gourmandes à partir de 214 euros la nuit. 

Ou comment joindre l’utile à l’agréable.



3 - Restaurant clandestin 

 

L’hotel Normandy à Paris, précurseur dans son domaine, propose par exemple de diner dans sa chambre plutôt que d’y dormir. 


Room Service Club, c'est le nom de l’étrange restaurant clandestin qui investit trois chambres de l'hôtel Normandy. 

Trois ambiances immersives et insolites vous attendent pour un surprenant dîner riche en saveurs. Surprise, pour le prix de votre repas, vous squattez votre salle privée jusqu'au petit matin. 

Exemples : On ne vous spoliera pas l'effet de surprise, mais sachez que ces trois pièces dévoilent une scénographie immersive et évolutive imaginée par Rémi Tamain. Il faut dire que lorsqu'il s'agit de nous transporter dans un autre univers, le Normandy Hotel est devenu une adresse phare en la matière. Ainsi vous avez le choix de vous plonger dans un monde inspiré de l'univers d'Alice au Pays des Merveilles, passer de l'autre côté de la toile des époux Arnolfini de Jan Van Eyck ou de rentrer dans un univers plus coquin interdit aux moins de 18 ans.

Gros bonus, vous avez accès au balcon et on peut y mettre sa propre musique. 


Côté plats, vous avez le choix entre la formule entrée + plat / plat + dessert à 49€ ou entrée + plat + dessert à 59€. Deux menus vous sont proposés, l'un représentant les saveurs de la terre et l'autre les saveurs de la mer. Des plats aux intitulés intrigants imaginés par le chef Brice Amah sont la promesse d'une belle dégustation.




4 - Dernièrement, avec l’annonce du couvre-feu en France, l’hôtel Rochechouart nous surprend, il lance son opération «Qui dîne, dort ! ». Cela montre bien l’imagination des lieux parisiens face aux mesures gouvernementales. Paris, 21h, les restaurants et bars de la ville sont contraints de fermer leurs portes.


Que faire ? Dîner tôt ou dîner chez soi ?

Depuis le 15 octobre dernier, l’hôtel Rochechouart propose une nouvelle offre, à partir de 60€ vous allez pouvoir dormir sur place après votre dîner. Les plats y sont généreux et pas besoin de vous presser, vous pourrez profiter de votre repas en toute sérénité. L’important c’est de garder l’esprit festif des dîners tardifs à la parisienne.





5 - Le relooking de lieux en hôtels éphémères pour attiser les curiosités


Le phénomène de l'éphémère n’est pas prêt de s’arrêter, au point même que les hôtels eux-mêmes deviennent éphémères.

Le groupe AccorHotels s’est ainsi lancé l’été dernier dans un projet d’hôtel éphémère et a relooké d’anciens containers maritimes!. Aujourd’hui en s’associant à Flying Nest ils imaginent créer des villages totalement éphémères afin de faire connaître de nouvelles destinations.


Alors disposés à sauter le pas ?



Retour au blog