Tarifs en Espace client Votre démo

Dire qu’il y aura un avant et un après Covid-19 paraît parfois galvaudé, même si l’on sait que c’est vrai. Oui la pandémie a induit des modifications profondes dans la manière de consommer les voyages de la part des guests. Cependant, tout ne se résume pas à cela et c’est bien la raison pour laquelle il ne fait aucun doute que les évolutions dans le secteur vont perdurer.

En effet, le marché du tourisme a démarré sa mue bien avant le printemps 2020 et cela est dû à plusieurs facteurs. Entre autres :

  • Une nouvelle génération est arrivée sur le marché : les digital natives ou Millenials.
  • De nombreuses innovations technologiques ont vu le jour.
  • L’ubérisation de l’économie, à laquelle le secteur touristique n’a pas échappé.
  • De nouveaux modes de vie avec l’avènement du travail à distance et du télétravail qui a été généralisé depuis le début de la pandémie.

Les guests d’aujourd’hui veulent vivre des expériences uniques et mémorables. Ils sont à la recherche de valeurs profondes et surtout, ils ne se contentent pas des quelques offres qui arrivent à eux.

Pour les convaincre, il faut commencer par les comprendre, puis vous pourrez non seulement répondre à leurs attentes mais les dépasser. Car les nouveaux guests aiment être surpris.

Nous aborderons dans cet article les nouvelles tendances de marché à travers 5 profils de voyageurs actuels.

La prudence est de mise

Avant tout, abordons la tendance actuelle à laquelle nous ne pouvons pas échapper pour le moment et qui concerne tous les voyageurs : ceux-ci sont prudents.

Aujourd’hui la quasi-totalité des voyageurs venus du monde entier doivent prendre plus de précautions quant au Coronavirus : a minima vérifier les ouvertures de frontières et les conditions d’entrée sur le territoire. Si à l’échelle de l’hexagone 81% des Français se disent prêts à voyager sur 2022 et y alloueraient en moyenne 2700€ de budget, d’après diverses études, beaucoup trouvent encore que les restrictions à l’international sont floues. Plus de la moitié des voyageurs prendront en considération la problématique Covid dans leur choix de destination (67% pour la génération des baby-boomers !), avec une grosse préférence pour les voyages nationaux ou en Europe. De la même manière, d’après une étude KPMG, l’été dernier, 78% des touristes étrangers en France étaient Européens.

Cela étant dit, intéressons-nous à nos fameux 5 nouveaux guests.

5 nouveaux guests qui font rebattre les cartes de l’offre touristique

1. LES SLOW TOURISTS – ou l’art de profiter du temps qui passe et du lieu sur lequel on se rend

Le slow tourisme est inspiré de la philosophie slow life, où l’on souhaite ralentir dans un monde à 1000 à l’heure. Ainsi, de plus en plus de voyageurs souhaitent profiter de leurs pauses pour vivre en douceur, et cela influence leurs comportements et leurs attentes.

« Staycations », ou les séjours moyenne durée

Les voyageurs ont envie de vivre un instant de vie, de se poser et de se sentir comme chez eux.
Si vous aviez du mal à vendre vos suites, proposez-les à la moyenne durée. Mettez à disposition dans les chambres – et sans surcoût à l’unité - thé, café, fruits. Soignez la décoration.

Aussi, favorisez l’utilisation d’un outil comme Bowo qui permettra à vos guests de personnaliser l’accès aux équipements et d’identifier leur propre compte Netflix ou encore Spotify, ou de passer commande pour le dîner soit auprès de votre roomservice, si vous en avez un, soit via l’un des prestataires de livraison de restauration référencé au sein de l’app.

« Friendcations », ou les vacances entre amis.

La reconnexion à soi, passe aussi par la reconnexion aux autres. Les voyageurs veulent profiter de leurs vacances avec leurs proches.

Privés de relations sociales réelles (les apéros virtuels c’était sympa mais « merci, au revoir ») durant les périodes de confinement, les voyageurs sont friands de moments en famille ou entre amis.

En effet, sur le terrain cela se traduit par une forte augmentation des réservations de groupe. Par exemple, l’entreprise britannique Big Cottages, spécialisée dans la location saisonnière pour les groupes, a signalé avoir vu bondir de 600% les réservations pour les groupes de plus de 20 personnes.

Que recherchent-ils ?

  • La possibilité encore rare, sans passer par un agent, de réserver et payer individuellement au sein d’un groupe. Nous vous recommandons de jeter un œil du côté de la plateforme Easol, spécialisée dans les sites valorisant l’expérience et proposant cette fonctionnalité.
  • Un accompagnement. N’hésitez pas à dédier un membre de votre équipe pour les groupes. Il pourra alors les appeler, les conseiller, les rassurer.
Bowo • guest-paysage

Destination mieux-être et reconnexion à la nature

Depuis le début de la pandémie, les voyageurs souhaitent des expériences plus simples, telles que passer du temps à l'extérieur et profiter de la nature, des séjours en milieux ruraux et hors des sentiers battus.
Les séjours privilégiés sont ceux qui permettent de vivre des expériences profondes ou intenses : les retraites de yoga, les séjours en camping, les mobile home… Inspirez les internautes en partageant de belles photographies, montrez-leur ce qu’ils pourront vivre comme expérience en sortant de l’hôtel. Publiez des témoignages sur votre blog et vos réseaux sociaux.

Développez votre réseau de partenaires locaux et demandez-leur des images que vous pouvez utiliser auprès de vos potentiels clients.

2. ECO Conscious – le voyageur éthique, qui veut du sens

Le voyageur éthique est en recherche d’authenticité. Ce guest est moins intéressé par les 5 hotspots où se croiseront les cars de touristes que par une découverte réelle de la vie locale.

Le touriste solidaire et équitable

55% des voyageurs disent qu’ils veulent savoir comment leur argent revient aux communautés locales et 2/3 déclarent vouloir voyager dans des endroits où le tourisme supporte les communautés locales, d’après une récente étude de booking.com.
Soyez transparent. Vous embauchez une main d’œuvre locale ? Vous vous fournissez auprès de producteurs locaux pour la restauration ? Faites-le savoir.

Proposez des ateliers avec des artisans locaux, ou des visites de galeries d’artistes locaux (cours de Tadelakt si vous êtes au Maroc, visite d’un vignoble si vous êtes en Bourgogne…).

Le voyageur volontaire

Aujourd’hui, de plus en plus de voyageurs s’intéressent à cette forme de séjours au sein desquels ils auront un rôle à jouer, via une participation active dans la vie locale en tant que volontaires. Contactez les associations qui mènent une action solidaire locale, peut-être auront-elles des idées de comment intégrer des volontaires durant une ou plusieurs journées.

Voyager tout en étant écoresponsable

Les voyageurs, de plus en plus sensibilisés aux problématiques environnementales, sont déterminés à protéger les lieux qu’ils visitent.

53 % d’entre eux envisagent de réduire leurs déchets et/ou de recycler leur plastique lorsqu'ils voyagent.
Mettez en place le tri des déchets si ce n’est déjà fait, c’est maintenant plus qu’un must have.

Un chiffre parlant : en 2019, 76% des Français souhaitaient que des solutions durables soient mises en place rapidement, selon une étude Booking.com.
C’est le moment de rentrer dans une démarche RSE si ce n’est déjà fait, ou de réviser la vôtre. Vous trouverez dans cet article des conseils pour faire de la RSE un outil de différenciation.

3. EXCLUSIF - le voyage à faire dans sa vie

Les guests sont en quête d’expériences uniques, de sensations fortes et de souvenirs mémorables. Ils souhaitent que leur prochain voyage les marque à vie. Et sur ce segment, près d’un quart des voyageurs sont prêts à traverser le globe pour vivre une expérience exceptionnelle.

Bowo • voyage-hotel

Les expériences qu’il faut avoir vécues

Une étude très intéressante réalisée par Unforgettable Travel, opérateur de voyages de luxe, et SEO Travel, agence de marketing digital, a listé les 135 destinations les plus recherchées entre mai 2020 et mai 2021. Voici les 10 premiers résultats !

Pour voir les 57 expériences les plus recherchées, classées par continent, c’est par ici : https://www.cnbc.com/2021/07/06/-the-most-popular-bucket-list-travel-experiences-in-the-world-.html
Vous vous situez à proximité de l’un d’eux ? Tant mieux, marketez-le. Ce n’est pas le cas ? Il y a sûrement des expériences exceptionnelles à vivre dans votre environnement proche. Valorisez-les en page d’accueil de votre site, sur votre blog ou encore sur votre compte Instagram.

L’évènement à ne manquer sous aucun prétexte

Avec la pandémie, nous avons été privés d’évènements live pendant un long moment Cependant, dès que cela apparaît possible, les fans affluent de toute part.

Une récente étude réalisée par la plateforme de vente d’expériences Easol réalisée sur 3000 personnes montre que 85% d’entre elles sont prêtes à dépenser jusqu’à 25% de plus pour vivre de vraies expériences, et cela comprend les spectacles et concerts.
Renseignez-vous sur les évènements qui ont lieu proche de votre hôtel et vendez éventuellement des packages : Votre chambre + petit déjeuner + l’accès à l’Eurovision ou à la Coupe du Monde de Football accessible en moins 30 minutes de transports en commun.

Si vous pouvez vous-même héberger des évènements tels que des sessions live – en catimini, ça marche aussi – ou des expositions d’artistes, n’hésitez pas.

4. Les MILLENIALS – ou la conception du voyage de la GenY

Les millenials, ou ceux qui sont nés entre 1980 et 2000, sont ceux qui ont démarré leur vie d’adulte dans le nouveau millénaire. Représentant aujourd’hui 1/3 de la population mondiale, ils ne sont plus cette génération à laquelle il fallait se préparer il y a 15 ans.

Ils sont bien là, en tant que consommateurs avec un pouvoir d’achat moyen supérieur à leurs aînés au même âge, en tant qu’innovateurs, à des postes clés parfois et pour certains, en passe de devenir les nouveaux régulateurs (rappelons que le monde compte déjà plusieurs présidents et premier ministres issus de la génération Y).

Ils font près de 5 voyages par an en temps normal et ce sont eux qui y consacrent le plus gros budget au bout du compte.
Spoiler alert : les millenials souhaitent être considérés en tant qu’individus, ce qu’ils sont, et méritent d’être adressés de manière personnalisée

Bowo • digital-guest

Le digital native est… connecté

Nés avec le numérique (a minima les ordinateurs, les consoles de jeux), les digital natives ont grandi avec Internet, la téléphonie mobile et l’ensemble des nouvelles technologies. Ils sont hyper connectés : 89% se connectent tous les jours sur les réseaux sociaux d’après Médiamétrie et selon le Digital Report 2021 de Hootsuite et We Are Social, ils passent en moyenne 6h54 par jour sur le Web.

Ils sont très renseignés, exigeants et n’ont pas de temps à perdre. Ils consultent environ 10 sites Internet avant de réserver d’après une étude CoachOmnium datant de 2018, et la réservation se fera quasi exclusivement en ligne. Si votre site est bien positionné sur Google et qu’il est bien fait – ergonomique, message clair, expérience de voyage mise en avant, parcours d’achat simple et en 3 clics – le voyageur de la GenY atterrira probablement dessus et le consultera. Sinon, il passera au suivant.

Une fois qu’il a réservé, il s’attend à avoir accès un système d’échange d’informations et de messages avec vos équipes, simple à utiliser et centralisé dans une web app mobile telle celle de Bowo.

Le digital native est… incrédule

Par définition, il ne croit pas les yeux fermés aux discours des marques. Celles-ci ne doivent plus simplement vendre des produits ou services mais savoir se distinguer, prôner des valeurs et un univers dans lesquels les voyageurs se retrouveront, innover pour répondre à leurs attentes les plus profondes, interagir avec eux.

Surtout, ils s’en remettront aux avis de leurs pairs.
78% d’entre eux consultent les avis des autres voyageurs sur Tripadvisor avant de réserver. Ne les négligez pas !

Et certaines recommandations ne passent pas inaperçues: celles des influenceurs. Si votre hôtel ou destination est recommandé par un influenceur qu’ils suivent, la force de conviction n’en est que plus grande.

Mais attention, la génération Y sait que, depuis longtemps, les marques qui ont le plus de moyens payent grassement les influenceurs stars et ils ne leur accordent plus tant de crédit.

Intégrez dans votre stratégie marketing un travail avec des nano influenceurs. Ils ont des communautés inférieures à 10 000 fans, des choix affirmés quant à leurs partenariats, et donc des taux d’engagement plus élevés que les influenceurs super stars.

Ils vous coûteront aussi moins chers, ce qui vous permettrait de multiplier les partenariats.

Bowo • Pexels tracy le blanc 607812 2

Le digital native est.. social

Pensez au capital social de vos guests. S’ils vivent une expérience authentique, ils auront envie de la partager sur leurs réseaux sociaux.

Vous pouvez également leur donner la parole sur les vôtres : un billet de blog en tant qu’ami invité, un témoignage vidéo pendant un évènement que vous organisez et publié en story de votre compte Instagram, un concours photo auquel ils pourront participer en échange d’une nuit supplémentaire ou d’un dîner dans votre restaurant s’ils gagnent… Si cela leur plaît, ils partageront. Et c’est du gagnant-gagnant. S’ils obtiennent des retombées médiatiques, ils se transformeront alors en ambassadeurs pour votre établissement.

Optez pour l’hyperpersonnalisation de votre offre : donnez à vos clients des conseils plus exclusifs tels que la meilleure pâtisserie du quartier, la visite d’une brasserie artisanale, ou encore comment effectuer un vol au-dessus des monuments de Paris en réalité virtuelle.
Une plateforme comme celle de Bowo permet d'analyser, en respect de toute confidentialité, les datas des voyageurs et de vous apporter des insights pour mieux les adresser.

Il est aussi nomade

Vous avez entendu parler des digital nomads ?
Ce sont ces jeunes et moins jeunes qui s’offrent la liberté de ne pas avoir d’attache, qui ne connaissent pas les frontières et qui changent de lieu de résidence au gré de leur humeur ou de leurs rencontres. Ils sont très consommateurs de séjours moyenne et longue durée, en hôtel accessible, hostel et location saisonnière.

Ils peuvent se le permettre notamment car ils se sont créé un travail en tant qu’indépendants et ont besoin, pour le réaliser, uniquement d’un ordinateur et d’une bonne connexion Internet.

5. WORKATION, BLEISURE – quand les voyageurs d’affaires effacent les frontières entre professionnel et personnel

Les voyageurs d’affaires ont eux aussi considérablement changé leur attitude et il faut le prendre en considération dans vos plans et rapports commerciaux. Ceci est dû au fait que la culture d’entreprise a changé : le home office et le travail à distance sont devenus une norme qui tend à perdurer.

Une étude de Flexjobs conduite entre mars et avril 2021 a montré que 58% des répondants chercheraient à tout prix un nouvel emploi s’ils n’étaient pas autorisés à continuer à travailler en remote.

Bowo • bleisure-guest

Quand Business s’associe à Leisure

33% des hôteliers dans le monde déclarent que le manque de voyages d'affaires a été le plus gros problème auquel ils ont été confrontés depuis le COVID-19.

Beaucoup ont dû inlassablement faire évoluer leurs stratégies commerciales pour capter la demande de publics différents de ceux auxquels ils sont habitués.

Mais bonne nouvelle, d’après la Global Business Travel Association (GBTA), la plus grande association mondiale des voyages d'affaires, qui a réalisé un sondage depuis la vaccination massive, les ¾ des employés se disent disposés ou même très disposés à voyager pour affaires et 8/10 entreprises se disent prêtes à reprendre les voyages d’affaires, même non essentiels.

Vous avez dû le ressentir, même si les politiques gouvernementales font encore fluctuer ceux-ci au gré des ouvertures et fermetures de frontières. Il est peut-être temps de remettre vos équipes commerciales sur la prospection B2B ou de reprendre contact avec vos partenaires spécialisés dans l’organisation des MICE, surtout que cela a de plus en plus de chances d’aboutir sur de l’upsell.

En effet, plus de la moitié des voyageurs (52%) déclarent qu'ils saisiraient l'opportunité de prolonger tout voyage d'affaires pour profiter également de leur temps libre afin d’explorer la région dans laquelle ils se déplacent.

Les voyageurs d’affaires recherchent donc des hébergements dans lesquels ils peuvent rester plus longtemps.

Cependant, fait surprenant, seulement 20% des professionnels du tourisme B2B déclarent envisager de prendre en considération cette nouvelle donne dans leurs plans.

Pour en savoir plus sur le bleisure, consultez notre article dédié.

Le travail à distance à l’origine du « Workation »

Le sens inverse est aussi vrai. Plus d'un tiers (37%) des voyageurs ont déjà envisagé de prolonger leur séjour sur leur lieu de vacances afin d’en profiter plus longtemps, tout en se remettant à travailler.

Les aménagements à vérifier dans votre hôtel sont les mêmes que pour les digital nomads: avez-vous un espace de bureaux avec une connexion Wifi très performante ? Éventuellement une salle où ils peuvent être au calme pour une réunion Zoom ? Faites-le savoir. Sinon n’hésitez pas à envisager d’aménager cet espace qui paraît primordial. Certains hôtels ont transformé des chambres en bureaux et touchent même une population locale qui ne souhaite pas prendre d’abonnement en espace de coworking.

En réponse à la pandémie, 15 % des hôteliers dans le monde se sont déjà adaptés pour proposer des forfaits « bleisure » ​​ou de « workation » aux particuliers afin de stimuler la demande.

Si vous le pouvez, faites un effort supplémentaire et profitez des hautes saisons avec des offres d'été qui s'adressent aux voyageurs d'affaires ayant de jeunes enfants d'âge scolaire, ainsi ils pourraient prolonger leurs séjours durant une bonne partie des vacances scolaires.

Maintenant que vous connaissez mieux les nouveaux guests et que vous avez compris que la technologie et l’automatisation sont là pour vous permettre d’apporter un service plus personnalisé, demandez-vous ce qui est fait actuellement au sein de votre établissement ou de votre groupe, et ce qui doit être repensé.

Mais les guests eux ont bien évolué et la question n’est plus de savoir si vous devez vous adapter mais de quelle manière et sous quels délais, si vous voulez non seulement rester compétitif mais gagner des parts de marché.

Pour en savoir plus sur ces 5 guests, nous vous concoctons un livre blanc qui reprend toutes les caractéristiques détaillées de ces profils avec en bonus : comment optimiser votre stratégie marketing en fonction de ces nouveaux consommateurs.

livre blanc tendance 2021 en hôtellerie

Articles similaires